Essai Gratuit

BLOG

Le sport est-il dangereux ?

[fa icon="calendar'] 29 mai 2018 09:40:09 / par HappyNeuron posté dans Les billets du neurologue, Tous les articles

[fa icon="comment"] 0 Commentaires

Le Billet du Neurologue - Dr Bernard CROISILE

Avec l’arrivée du printemps, l’envie de sortir et de faire de l’exercice nous pousse à quelques extrémités sportives motivées par le plaisir ressenti et le discours ambiant sur le côté salutaire du sport. Il n’échappe néanmoins à personne que le coût médical et social des accidents de sport surpasse largement celui des accidents du travail. Mais la culture du sport est ancrée dans nos mentalités, et la devise de Juvénal « Mens sana in corpore sano » (« un esprit sain dans un corps sain ») n’y est pas pour rien. Qu’en est-il exactement ?

Voir plus [fa icon="long-arrow-right"]

Mémoire humaine ou mémoire collective : mêmes erreurs

[fa icon="calendar'] 20 juil. 2017 13:32:12 / par HappyNeuron posté dans Tous les articles, Les billets du neurologue

[fa icon="comment"] 0 Commentaires

Par Dr Bernard CROISILE, Neurologue des Hôpitaux, docteur en neurosciences, Service de Neuropsychologie, Fonctions cognitives, Langage et Mémoire, Hôpital Neurologique de Lyon

 

Lors de mon dernier billet, j’évoquais les deux risques que court une mémoire individuelle, l’oubli et les infidélités (distorsions de détails ou faux souvenirs inventés). Comme la mémoire humaine, la mémoire collective historique et sociale est sujette aux oublis ou aux faux savoirs.

Voir plus [fa icon="long-arrow-right"]

Nos souvenirs ne sont pas fidèles

[fa icon="calendar'] 19 juil. 2017 16:41:12 / par HappyNeuron posté dans Tous les articles, Les billets du neurologue

[fa icon="comment"] 0 Commentaires

Par Dr Bernard CROISILE, Neurologue des Hôpitaux, docteur en neurosciences, Service de Neuropsychologie, Fonctions cognitives, Langage et Mémoire, Hôpital Neurologique de Lyon

 

L’oubli n’est pas le seul danger que risquent nos souvenirs, l’infidélité les guette parfois, et de manière insidieuse. Ce phénomène naturel prend parfois une dimension tragique lors d’affaires judiciaires. Si le fait est courant aux USA depuis les années 1980-1990, il commence à envahir nos prétoires, avec des procès pour implantation de faux souvenirs. Le monde judiciaire a lui même prêté le flanc à de telles situations au cours desquelles un interrogatoire mal conduit par un policier, un gendarme ou un magistrat, influençait le témoignage d’un témoin, aboutissant à l’inculpation puis la condamnation d’un innocent. De là l’appétence américaine pour les analyses scientifiques des fibres, des poils, de l’ADN. Cette décrédibilisation des témoignages oculaires a pour avatar l’invasion de nos écrans par les séries sur les exploits des experts de la Police scientifique.

Voir plus [fa icon="long-arrow-right"]

Mozart et le Miserere d’Allegri

[fa icon="calendar'] 10 mars 2017 15:36:42 / par HappyNeuron posté dans Tous les articles, Les billets du neurologue

[fa icon="comment"] 0 Commentaires

Par Dr Bernard CROISILE, Neurologue des Hôpitaux, docteur en neurosciences, Service de Neuropsychologie, Fonctions cognitives, Langage et Mémoire, Hôpital Neurologique de Lyon

 

Les mémoires exceptionnelles nous fascinent, aussi bien l’accumulation démesurée d’un stock de savoirs que la maîtrise d’exceptionnelles capacités de mémorisation. Dans le domaine musical, l’anecdote très connue du Miserere d’Allegri illustre la singulière capacité de mémorisation du jeune Mozart (1756-1791).

Voir plus [fa icon="long-arrow-right"]

Les souvenirs flashes : un instantané photographique

[fa icon="calendar'] 18 janv. 2017 12:36:07 / par HappyNeuron posté dans Tous les articles, Les billets du neurologue

[fa icon="comment"] 0 Commentaires

Par Dr Bernard CROISILE, Neurologue des Hôpitaux, docteur en neurosciences, Service de Neuropsychologie, Fonctions cognitives, Langage et Mémoire, Hôpital Neurologique de Lyon

 

Dans notre dernier billet, nous évoquions le mythe de la mémoire photographique. On ne peut nier que des souvenirs s’imposent parfois comme une évidence visuelle, un flash brutal, une image photographique de la scène. C’est ce que ressentit par exemple Marcel Proust : « Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c’était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l'heure de la messe), quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. »

En fait, il existe bien une sorte de mémoire photographique, correspondant aux « flashbulb memories » des auteurs anglo-saxons. Il s’agit de situations autobiographiques, souvent collectives, mais parfois très personnelles, toutes ayant la particularité d’une forte charge émotionnelle.

Voir plus [fa icon="long-arrow-right"]

Du Père Noël au Coca-Cola, quelques histoires de mémoires...

[fa icon="calendar'] 18 janv. 2017 12:20:06 / par HappyNeuron posté dans Tous les articles, Les billets du neurologue

[fa icon="comment"] 0 Commentaires

Par Dr Bernard CROISILE, Neurologue des Hôpitaux, docteur en neurosciences, Service de Neuropsychologie, Fonctions cognitives, Langage et Mémoire, Hôpital Neurologique de Lyon

 

« C’était la nuit avant Noël… »

C’est ainsi que commence le plus célèbre conte de Noël, La nuit avant Noël (The Night Before Christmas), écrit en 1821-1822 par le théologien américain Clement C. Moore (1779-1863). Ce poème est à l’origine de tous les éléments de la conception moderne du Père Noël, d’abord dans les pays anglo-saxons puis dans le monde entier : sa personnalité riante et chaleureuse, sa barbe blanche et sa ronde bedaine, son bonnet et son manteau de fourrure, son traîneau tiré par 8 rennes dont les enfants américains connaissent les noms par cœur (Dasher, Dancer, Prancer, Vixen, Comet, Cupid, Donder et Blitzen), son entrée dans la maison par la cheminée afin de remplir de jouets les bas des enfants. Le Saint Nicholas de Moore se transforme en Santa Claus, en 1838 le dessinateur Robert Weir le représente pour la première fois de rouge vêtu, et c’est en 1863 que le caricaturiste Thomas Nast le dessine selon l’aspect physique que nous lui connaissons tous.

Voir plus [fa icon="long-arrow-right"]

La mémoire est-elle photographique ?

[fa icon="calendar'] 18 janv. 2017 11:54:54 / par HappyNeuron posté dans Tous les articles, Les billets du neurologue

[fa icon="comment"] 0 Commentaires

Par Dr Bernard CROISILE, Neurologue des Hôpitaux, docteur en neurosciences, Service de Neuropsychologie, Fonctions cognitives, Langage et Mémoire, Hôpital Neurologique de Lyon

 

Après l’été et ses millions de photos répercutées par les réseaux sociaux, de nombreuses seront vite oubliées dans la mémoire d’un ordinateur. Pour beaucoup de personnes, dont celles qui pensent la posséder, il existerait une mémoire photographique. Ce terme évoque la possibilité d’une mémoire visuelle (dite mémoire « eidétique ») qui fixerait de manière détaillée, précise, indélébile, les moindres détails d’une scène vécue ou d’une image observée. En fait, la mémoire photographique (ou eidétique au sens large) est exceptionnelle, voire pour certains un mythe. Ce que nous qualifions de mémoire visuelle ou photographique n’est pas si « visuel » que ça…

Voir plus [fa icon="long-arrow-right"]

Maladie de Parkinson et entraînement cognitif: quelle efficacité ?

[fa icon="calendar'] 17 oct. 2016 16:47:08 / par HappyNeuron posté dans Tous les articles, Les billets du neurologue

[fa icon="comment"] 0 Commentaires

Par Dr Bernard CROISILE, Neurologue des Hôpitaux, docteur en neurosciences, Service de Neuropsychologie, Fonctions cognitives, Langage et Mémoire, Hôpital Neurologique de Lyon

 

La maladie de Parkinson est une maladie fréquente, survenant chez des sujets jeunes, dont le retentissement moteur bien connu s’accompagne souvent de troubles cognitifs sous-corticaux-frontaux dont l’impact est significatif sur la qualité de vie des patients.

Devant l’inefficacité des médicaments antiparkinsoniens sur ces troubles cognitifs, de nombreuses équipes se sont intéressées à l’utilité d’une stimulation cognitive chez ces patients tout à fait capables de participer à des séances d’entraînement cognitif (le plus souvent lors d’exercices informatisés), seuls ou accompagnés par des professionnels de santé.

Voir plus [fa icon="long-arrow-right"]

Le billet du neurologue n°9

[fa icon="calendar'] 17 août 2016 19:07:54 / par HappyNeuron posté dans Tous les articles, Les billets du neurologue

[fa icon="comment"] 0 Commentaires

 Quels conseils pour une meilleure mémoire ?

« Ma mémoire, ma mémoire, ma mémoire ! » Certains cherchent leur mémoire comme d’autres leur cassette. À partir d’un certain âge, cette inquiétude est en passe de devenir le premier motif de consultation médicale. Fort d’une espérance de vie accrue, chacun souhaite conserver une agilité intellectuelle équivalente à l’amélioration de sa condition physique. Malheureusement, nous subissons tous des faiblesses de mémoire (se rappeler une conversation), de concentration (lire un livre malgré le bruit ambiant) ou de langage (retrouver un nom). Ces difficultés sont-elles inquiétantes ? Peut-on y remédier ?

Voir plus [fa icon="long-arrow-right"]

Le billet du neurologue n°8

[fa icon="calendar'] 1 juil. 2016 15:21:10 / par HappyNeuron posté dans Tous les articles, Les billets du neurologue

[fa icon="comment"] 0 Commentaires

Maman, j’oublie !

Il n’y a rien de plus courant pour un spécialiste de la mémoire que d’être interrogé par des adultes anxieux sur l’âge des premiers souvenirs. Comprendre la mémoire des enfants est d’un grand intérêt pour déchiffrer celle des adultes. La mémoire d’un enfant se construit au fil du temps, mais alors qu’on devrait s’émerveiller de la rapidité avec laquelle il maîtrise en grandissant, la mémoire des gestes (mémoire procédurale), des concepts (mémoire sémantique) et des mots (langage), l’adulte qu’il sera devenu s’inquiètera un jour de l’absence de souvenirs de sa petite enfance. Les souvenirs correspondent à une autre forme de mémoire, dite mémoire épisodique, qui nous permet de nous rappeler les moments vécus une fois, précisément datés et localisés, et en outre teintés d’émotion.

Voir plus [fa icon="long-arrow-right"]

Inscrivez-vous !

Nos dernières actualités, nos promotions, nos évènements, nos ressources gratuites...

Découvrez l'abonnement !

logo_hnpro_landing-1.png
Essai Gratuit
En savoir +

Suivez-nous !